Cinéma

Au-delà des montagnes

Shan he gu ren

Réalisateur : Jia Zhang-Ke
Durée : 2h06min. Mandarin / sous-titré français.
Adhérents
(4,6 13 votants)
A consulter dans le cadre de votre forfait.
Après la première consultation, ce document peut être consulté pendant 48 heures
 

Résumé

Chine, fin 1999. Tao, une jeune fille de Fenyang est courtisée par ses deux amis d’enfance, Zang et Lianzi.
Zang, propriétaire d'une station-service, se destine à un avenir prometteur tandis que Liang travaille dans une mine de charbon. Le coeur entre les deux hommes, Tao va devoir faire un choix qui scellera le reste de sa vie et de celle de son futur fils, Dollar.
Sur un quart de siècle, entre une Chine en profonde mutation et l’Australie comme promesse d’une vie meilleure, les espoirs, les amours et les désillusions de ces personnages face à leur destin.

Titre original / Sous-titre
Shan he gu ren
 
Genre
 
Editeur / Distributeur
XStream Pictures
 
Pays
Chine
France
Japon
 
Année
2015
 
Casting
Jia Zhang-Ke - Réalisateur
Zhao Tao - Comédienne
Yi Zhang - Comédienne
Sylvia Chang - Comédienne
Dong Zijian - Comédien
Han Sanming - Comédien
Patrick Harvey - Comédien
Liang Jing Dong - Comédien
Jia Zhang-Ke - Scénariste
 
Distinctions

2015

Festival de Cannes : Nommé pour le Prix du Scénario

Nommé pour le Grand Prix

Nommé pour le Prix du Jury

Nommé pour le Prix de la Mise en Scène

Nommé pour le Prix Fipresci - Compétition officielle

Nommé pour le Queer Palm - Mention spéciale

Nommé pour le Prix François-Chalais

 
Critiques

De l'histoire, des sentiments forts, le temps qui passe et les personnages qui vieillissent,une intelligence des paysages et des mouvements des coeurs : Jia Zhangke nous a encore surpris, entraînés, et pris dans les mailles de sa toile d'araignée de maître du cinéma. Les Inrockuptibles
Jia Zhang-ke met en scène une glaciation progressive des rapports humains, une "éclipse" des sentiments, sur fond de matérialisme, de technologie et de migrations sans fin. Mais sa fougue romanesque, son énergie pop et ses talents d'artificier conjurent la froideur du constat : cette fresque somptueuse nous donne moins le bourdon que le frisson. Télérama

La transposition de l’intrigue dans un futur déshumanisé, vision foudroyante de mélancolie du cinéaste démiurge, achève d’emmener cet Au-delà des montagnes vers des cimes d’émotion. Première

Que Jia Zhangke soit l’un des quelques immenses cinéastes vivants au monde est une chose quasi évidente. Mais le plus surprenant face à son cinéma, c’est qu’il ne nous exclut jamais. On est happés dans son monde de fiction comme on l’est dans le comté de Yoknapatawpha de Faulkner, le faubourg Saint-Germain de Proust ou le Japon médiéval de Mizoguchi. Libération

 
Catégorie
Long-métrage
 
Niveau scolaire
Collège / 4é-3é
 
Récompenses
Festivals Internationaux
 
Cette fonction est inactive en démo.